Développement des économies de l’Uemoa : La BRVM et ses opportunités en 2020

Développement des économies de l’Uemoa : La BRVM et ses opportunités en 2020

Abdoulaye KALIFA

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a de bonnes perspectives en 2020 pour le développement des entreprises et les économies ouest afri­caines.

P

our le compte de l’année 2020, la BRVM développera des «Green bonds» intégrant les enjeux de durabilité et de chan­gement climatique et des «Social Bonds» axées sur l’inclusion sociale et la Res­ponsabilité sociale des entreprises (RSE).

En effet, le mardi 14 janvier 2020, lors de la présentation du bilan 2019 et des perspectives de 2020 de la BRVM et du DC/BR, Dr Edoh Kossi Amenounvé, le di­recteur général de la bourse régionale, a présenté sa vision sur l’évolution des marchés financiers en Afrique et dans le monde pour la décennie 2020-2030. Se­lon les prévisions, il y a plusieurs axes au regard de l’évolution technologique ain­si que des enjeux du changement clima­tique et de la durabilité. Il s’agit entre autres «de l’approfondissement des marchés de capitaux avec l’émergence de mégas entreprises à rayonnement in­ternational dont la capitalisation dé­passe le PIB de plusieurs pays».

Autre paramètre déterminant, l’innova­tion au service de l’épargne par le déve­

24

n Les Décideurs N°001 – Avril 2020

loppement d’instruments de collecte innovants touchant l’épargne où qu’elle se trouve. L’évolution de la technologie laisse entrevoir dans un avenir proche, a expliqué le DG de la BRVM, l’apparition et le développement accéléré de ‘‘Bourses digitales et disruptées’’. Ces phénomènes se traduiront par l’utilisa­tion massive des nouvelles technologies dans tous les métiers de la bourse avec l’apparition de ‘‘Cyber Traders’’ et de ‘‘Cyber Asset’’ managers; l’éducation fi­nancière et boursière axée sur l’«open learning » ; et enfin l’union des marchés de capitaux pour offrir des espaces plus intégrés et plus profonds aux investis­seurs. Laboratoire de l’innovation et ins­trument d’intégration, en clair, la BRVM cherchera en 2020 à renouer avec la dy­namique haussière des années 2012- 2016. De plus, dans ces perspectives, le nombre des entreprises de l’Union qui bénéficie du programme d’excellence ‘’Elite BRVM Lounge’’, sera porté à 50 en 2020 dans le but d’alimenter progressi­vement le troisième compartiment de la BRVM ».

De 30 à 50 en 2020

Les ambitions de la BRVM pour les PME sont énormes. Car, les PME bénéficiant du ‘‘Programme Elite BRVM Lounge,’’ étaient 30 en 2019 et sont issus des sec­teurs d’activités que sont la sécurité, les BTP, la distribution, l’imprimerie, les technologies de l’information et de la communication, l’industrie et les fo­rages. Par ailleurs, le ‘‘Programme Elite’’ est un écosystème dynamique et inte­ractif, bâti pour soutenir et favoriser l’in­novation, l’entrepreneuriat et la crois­sance.

A travers ce programme, la BRVM en­

BOURSE

Dr Edoh Kossi

Amenounvé, DG de la BRVM

25

n Les Décideurs N°001 – Avril 2020

tend contribuer au ren­forcement des capacités des entreprises à fort po­tentiel de croissance de la sous-région en vue de leur offrir une nouvelle source de financement par le marché financier régional de l’Uemoa à travers notamment, son troisième compartiment.

La Bourse régionale des valeurs mo­bilières (BRVM) est le marché financier commun aux pays de l’Union écono­mique et monétaire ouest africaine (Uemoa). Cet espace regroupe le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Sénégal, le Togo, le Burkina Faso et le Niger. La BRVM s’est classée en tête des bourses africaines en termes de progression de son in­dice de toutes les valeurs cotées, le BRVM-Compo­site a terminé l’année 2015 en progression de 17,77%.

A l’instar de toutes les bourses africaines, la BRVM a fini 2019 sur un ‘‘trend baissier’’.

L’indice composite de la place abi­djanaise s’est effrité de 7%, ayant toute­fois réussi à limiter la casse comparé au recul de -12,25% de la Ghana Stock Ex­change (GSE), au plongeon de -14,6% de la Nigeria Stock Exchange (NSE) ou encore au crash de -18 % de la Bourse de la Zambie (LuSE).

Mis à part l’effet fin de l’embargo du Zim­babwe (ZSE) qui a vu son indice s’envoler de 57%, on a relevé sur l’exercice 2019, le réveil de la Bourse de Nairobi (NSE) , en hausse de 18%, le re­tour en territoire posi­tif de la Bourse de Ca­sablanca (+7%) après trois ans de purgatoire pendant que la place

BOURSE

‘‘

Par ailleurs, le Pro­gramme Elite est un écosystème dy­namique et interactif, bâti pour soutenir et fa­voriser l’innovation, l’en­trepreneuriat et la crois­sance.

‘‘

Siège de la BRVM à Abidjan

26

n Les Décideurs N°001 – Avril 2020

financière tunisienne, toujours convales­cente, peine à sortir la tête de l’eau, avec une contre-performance annuelle de -2,06%. C’est dans ce contexte contrasté que la BRVM a pu limiter une tendance baissière africaine en contradiction avec l’envolée exceptionnelle des places fi­nancières mondiales et des Bourses des économies émergentes.

L’année 2020 devrait sonner la reprise à la BRVM de l’avis des professionnels qui estiment qu’avec des entreprises cotées présentant de bons fondamentaux, un PER moyen de 10 et une croissance du PIB de l’Uemoa de plus de 6%, soit l’un des plus élevés en Afrique, le marché sera actif pour les investisseurs fron­tières habitués à miser sur des places similaires. La dynamique devra être sou­tenue par les réformes et plus d’ouver­ture vers le grand public.

D’ailleurs, Dr Edoh Kossi Amenounvé, le DG de la BRVM, élu financier de l’année par le magazine Financial Afrik, annonce l’introduction prochaine de la toute pre­mière PME sur le troisième comparti­ment dédié à cette catégorie.

Parmi les réformes attendues, celle por­tant sur la Bourse en ligne devrait facili­ter davantage les souscriptions et les transactions ainsi que l’accès de l’épargne populaire au marché à partir d’un simple terminal téléphonique.

Dr Edoh Kossi Amenounvé, le directeur général de bourse régionale, qui a an­noncé ses perspectives pour 2020 sans oublier sa vision prospective 2030 se donnera tous les moyens pour les at­teindre. n

BOURSE

La BRVM comme baromètre économique de l’UEMOA dès 2020

27

n Les Décideurs N°001 – Avril 2020

BOURSE

En effet, les deux entreprises ont été sélectionnées depuis mars 2018 dans le cadre du programme élite de la BRVM pour bénéficier d’un dis­positif d’accompagnement vers la cotation en bourse pendant deux ans. Les deux entreprises béninoises sélectionnées par la BRVM ont béné­ficié, à l’instar des 10 autres entreprises sélectionnées dans l’Uemoa, d’un dispositif d’accompagnement en matière de développement, mais aussi de normes d’organisation, de gouvernance et de transparence. Ainsi, au terme de ces deux années d’accompagnement, elles pourront obtenir donc, le label « élite » qui leur garantira une visibilité auprès des investisseurs nationaux et internationaux, ce qui devrait faciliter leur fi­nancement.

La situation économique des entreprises béninoises

Créée en 1986, l’Imprimerie Tundé est dirigée par l’homme d’affaires, Razaki Babatundé Olofindji. En 2018, le chiffre d’affaires annuel de cette imprimerie est évalué à 2,8 milliards FCFA, et compte plus de 150 em­ployés avec un capital social évalué à 350 millions de FCFA. Elle présente dans certains pays de la sous-région dont le Togo.

Agetip Bénin SA, quant à elle, est une entreprise de Bâtiments et travaux publics (BTP). Elle a été créée en 1992 et compte près de 53 employés. Son chiffre d’affaires annuel est évalué à 3,47 milliards FCFA et son capi­tal social est de 700 millions FCFA.

author

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *